Anti herbe | Page 2

Forum 'Tout le reste', lançé par el pinsionnet, 15 Juin 2017.

  1. Merci de l'info,je ne connaissait pas
  2. Leela campagne cinacienne

    quand je lis leur précautions d'empois détaillées, je dois avouer que ça ne me tente pas plus que ça: http://www.bayer-jardin.com/~/media/FR-France/Product sheets CLP/HERBIAL1 HERBIAL3_FP_Natria.ashx
    C'est évidemment rassurant d'appeler ça "family" et "naturel", mais il faut empêcher les enfants et les animaux d'aller dans la zone traitée tant que tout n'est pas sec (rebelote avec la rosée du matin sans doute ?). De plus, il n'a pas l'air très efficace: il est recommandé d'asperger jusqu'à 4 fois par an. De qui se moque-t-on ?

    Je ne lis pas tout cela sur un site "bobo-écolo-biomachin", mais sur le site même du fabricant, qui n'a certainement pas intérêt à dire du mal de ses produits !

    Le prix "biologique/santé" à payer pour éliminer quelques herbes qui ne font de tort à personne et contribuent à faire vivre le sol me sidère... :huh: 

    Fichiers attachés:

  3. Désherbage thermique, couvre-sols, ...
    Sinon oui, c'est absolument absurde que les particuliers ne puissent plus utiliser ce produit mortel, alors qu'on est entouré de champs qui...J'ai un ami apiculteur qui a renoncé à une partie de ses ruches installées près d'un champ de colza. Vous ne me ferez jamais avaler du miel de colza!
    Il parait que les fermiers y passeront aussi, à l'interdiction, mais plus tard.
    ...
  4. Leela campagne cinacienne

    La région wallonne a émis les interdictions qui était en son pouvoir: interdire le glyphosate aux agriculteurs n'est pas possible pour elle. Elle a donc envoyé un "signal fort", je trouve ça super.
    Je trouve aussi qu'il faut laisser le temps aux agriculteurs d'assurer leur transition. Qu'il y ait des herbes folles dans un jardin, un cimetière ou le long des voies ferrées ne ruine personne (au contraire, ça crée quelques emplois). Je suppose que si cette interdiction est envisagée, on leur laissera quelques années de transition. Par contre, ce que je trouve abominable sont ces cultures pour produire de l'agro-carburant: là plus aucune limite n'est d'application pour les pesticides, on tue le sol, mais bon, c'est un autre sujet.

    J'ai aussi renoncé à avoir des ruches parce qu'il y a un champ "traité" à 100m: elles ne survivraient pas. Heureusement, il y a de plus en plus d'agriculteurs qui se convertissent au bio: plus de 10% en Wallonie ! Et ça continue. Dans ma région, à portée de vélo chaque année il y a une nouvelle exploitation. :) 

    Une petite photo des "mauvaise herbes" dans mon jardin. Une bande de terrain laissée nue suite à un peu de terrassement, pas eu le temps de l'aménager "proprement" et je ne le regrette pas ! Des centaines de bourdons et de papillons viennent les butiner, et mes légumes et fruits en profitent aussi. Beaucoup de ces fleurs sont médicinales: je fais ma récolte pour des tisanes ou des infusions pour les infections aux yeux... Certaines sont de très bons comestibles.
    Chacun ses goûts, bien sûr, personnellement je préfère ça à une bande de terrain "mort", empoisonné et "bien propre".:cool: 

    Fichiers attachés:

    Jusquiame, Khali et Scyane aiment ça.
  5. Scyane Couthuin

    Et juste au passage, Bayer/Monsanto - plus ou moins même combat, hein !
    Khali aime ça.
  6. Ciboulette Liège

  7. lamy Jambes

    Malheureusement, les lobbies sont à l'œuvre à Bruxelles.... Et on voudrait des politiciens intègres ...
  8. Leela campagne cinacienne

    ça dit tout...

    Beaucoup ont fait le réflexion: "maintenant ils produisent à la fois des cancers et des médicaments pour le combattre". Bon, faut pas en faire une obsession non plus ! On est toujours en vie et libre de faire ce qu'on veut, c'est déjà pas mal !

    Pour ajouter à la réflexion: Monsanto s'est implanté à Louvain-la-Neuve en même temps que la ville universitaire se construisait: ils financent pas mal d'études, de thèses d'étudiants... Mon aîné a voulu étudier les biotechnologies pour inventer des systèmes de dépollution. Il a abandonné après 2 ans, écoeuré par le formatage "biotechnologique" qui visait à former des chercheurs... pour des grandes firmes agro-alimentaire et/ou productrices de produits phytosanitaires.

    La solution, c'est que le public n'achète plus leur produits. Il n'y en n'a pas d'autre. Informer et éduquer est donc important, mais aussi bien sûr agir soi même: ce n'est PAS une goutte d'eau dans la mer, c'est un mouvement qui est en marche et commence à prendre une ampleur significative.
    Scyane et Khali aiment ça.
  9. lamy Jambes

    ah oui! Le colibri de Pierre Rabhi! :) 
    Jusquiame, Scyane et Khali aiment ça.
  10. Scyane Couthuin

    Hé bien je ne connaissait pas Pierre Rabhi et le mouvement Colibri ! Merci lamy, grâce à toi je découvre une personne aussi fascinante que précieuse pour nous et notre planète !
  11. lamy Jambes

    Son histoire et son parcours sont édifiants...
    La sagesse faite homme!
    Il vit en Ardèche. Quand on sait comme la terre est ingrate là bas! J'ai eu une maison de campagne sur les hauteurs. Il a fallu apprendre à planter les variétés qui s'y prêtent, peu d'eau, sol sec, peu de nutriments, grand soleil mais aussi bcp de neige et fortes gelées ... J'ai eu bcp de pertes, mais au final ça donnait bien.

    Les gens de là bas disent: Quand le Bon Dieu a créé la Terre, il a oublié d'en mettre ici ...

Autres sujets récents

Partager cette page