Berberis malade?

Discussion dans 'Maladies et nuisibles' créé par lamy, 5 Juin 2017.

  1. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    J'avais un magnifique Berbéris très rouge, mais il est en train de se déplumer ...:die:
    Hier, j'avais encore des belles pousses bien rouges. Aujourd'hui, plus rien. ça se dégarnit par le bas ...
    La nouvelle pousse toute rouge à gauche est la dernière rescapée du lot, mais demain, elle ne sera plus là.

    Maladie? Feu bactérien?
    Soif?
    Pourtant j'ai arrosé ....

    DSCN1253 [1600x1200(2)].jpg
     
  2. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Hello,
    À voir la tronche de tes restes des feuilles et la vitesse de déplumage ton pauvre berbéris, je me demande si c'est pas des chenilles de tenthrède. Ces saloperies m'ont saccagé des groseilliers à maquereaux l'année dernière et récidivent pile poil maintenant. Elles ne sont pas faciles à repérer, elles restent vraiment à la bordure des feuilles qu'elles mangent.
    Les voici: http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/tenthredes-fausses-chenilles-lutte,1620.html
    C'est d'une rapidité destructrice affolante!
     
  3. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    Ah! ce serait ça!?
    Tellement petites que j'ai rien vu!
    Effectivement c'est d'une rapidité affolante !!:eek:

    Merci pour le lien Jusquiame, demain je pars chercher une solution de pyrèthre.
     
  4. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Tu les as repérées ?
     
  5. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    de la journée, non. Faut dire que ça pique un peu quand on touche les branches...
    Et maintenant, il fait un peu noir ...:confused:
    Je regarderai demain.
     
  6. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    Alors oui, il y en a... Et plein!!!
    J'ai donc acheté du bio produit pyretrex (?) mais avant de pulvériser, j'ai récolté ce que je pouvais de ces chenilles en les faisant tomber dans une assiette, et je les ai mises ... chez mon voisin (ne pas lui dire! ) qui a des végétaux un peu trop près de la limite.

    En fait, c'est un chêne, mais je n'ai pas demandé l'avis des chenilles quant à leur nouveau menu!
     
  7. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Contente d'avoir pu aider. J'ai été sidérée quand j'ai vu ça la première fois. Sur deux jours, je suis passée de sympathiques groseilliers à des espèces de balais de sorcière déplumés. J'avais passé mon temps à récolter les chenilles à la pince (en appuyant bien sur la pince une fois la bestiole prise).
    Vu que ça a tendance à s'incruster dans le coin qu'elles trouvent agréable (rebelotte cette année, en effet), je suis passée à l'insecticide aussi, même si je n'aime pas ça.
    Fais gaffe, j'ai lu que ça pouvait faire plusieurs cycles de ponte sur une même saison...
     
  8. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    J'en ai mis dans le sol aussi. Je surveillerai.
     
  9. cacahuete

    cacahuete Membre actif

    Inscrit:
    19 Mars 2014
    Messages:
    169
    J'aime reçus:
    63
    Oui je pense aussi aux chenilles il existe de bacillus thureingis pour traiter

    Description[modifier | modifier le code]

    À l'état végétatif, Bacillus thuringiensis a la forme d'un bâtonnet de 5 µm de long sur 1 µm de large, pourvu de flagelles.
    Il se distingue des autres bacilles du groupe cereus par sa capacité à synthétiser et excréter des cristaux mortellement toxiques pour certains insectes. Ces cristaux ne sont pas minéraux, mais protéiques (formés de l'association de plusieurs protéines qui, ensemble ont une propriété insecticide sur les lépidoptères, les coléoptères et/ou les diptères).
    Elles agissent en détruisant les cellules de l'intestin moyen de la larve d'insecte atteint par ces toxines, ce qui aboutit à la mort de l'insecte, qui peut alors être consommé par le bacille.
    On connaît actuellement plus de 14 gènes codant ces protéines(. voir article sur Wikipédia) oi j'emploie cela quand grosse infestation

     
  10. Leela

    Leela Membre

    Inscrit:
    6 Juin 2017
    Messages:
    61
    J'aime reçus:
    57
    je ne connaissais pas du tout cette bestiole affamée ! Merci pour l'info, ça peut être utile !
     
  11. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Dans ce cas-ci, ce ne sont pas de "vraies" chenilles (celles qui font des papillons). Ici on a affaire à des Hyménoptères (famille des guêpes). Le Bacillus thuringiensis ne s'attaquerait qu'aux vraies chenilles et serait donc inefficace.
    http://www.terrevivante.org/769-les-tenthredes-fausses-chenilles-mais-vraies-pestes.htm

    Quelques pages web suggèrent néanmoins le traitement par le B. thuringiensis pour les larves de Tenthrède (par manque de renseignement ou parce que ça fonctionne tout de même? Beuh?).
     
  12. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    Peut-être que ça fonctionne pour les larves, mais pas au stade de chenille ...?
     
  13. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Bacillus thuringiensis - Comment ça fonctionne... (j'ai un peu cherché)

    En résumé, il s'agit d'une bactérie qui, lorsqu'elle sporule (quand elle se transforme en cellule résistante aux stress extérieurs), sécrète une protéine (toxine) qui tue les chenilles. Les chercheurs ont même repris le gène de cette protéine pour faire des plantes transgéniques (le coton par exemple) qui produisent elles-mêmes la protéine, sans avoir recours à la bactérie (pour faire simple).

    Alors, comment agit cette protéine sur les chenilles?
    La protéine doit être ingérée puis, elle est digérée (coupée) en petits morceaux toxiques. Il faut qu'il y ait dans le tube digestif de l'insecte des récepteurs spéciaux (disons des "serrures") qui captent les morceaux toxiques (disons les "clés"). Si l'insecte n'a pas les bonnes serrures, les clés se retrouvent en petites boulettes sur vos restes de plantes et la bestiole n'est pas incommodée. Si elle a les bonnes serrures, les clés toxiques se fixent dans son tube digestif et font "exploser" les cellules de celui-ci. Tube digestif foutu, bestiole foutue (c'est cruel :D).
    L'article dont je tire cela est une publication scientifique (pour info: Bacillus thuringiensis as a Specific, Safe, and Effective Tool for Insect Pest Control, J. Microbiol. Biotechnol. (2007), 17(4), 547–559). Il y a un tableau avec les différentes sous-espèces de Bacillus thuringiensis ("Bt" dans le tableau) et leurs insectes cibles ("target insect" dernière colonne).

    bt.jpg
    Ce sont majoritairement des Lépidoptères (papillons). Les abréviations en-dessous sont décrites avec les noms anglais des bestioles (dont des doryphores) mais il n'y a pas les Tenthrèdes.

    En conclusion, je pense que ça ne marche pas sur ces chenilles-là.

    Voilà, le cours est terminé, c'est la récréation maintenant :p!
     
    Scyane apprécie ceci.
  14. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 477
    J'aime reçus:
    610
    Intéressant, merci Jusquiame.
    Et ça se trouve dans le commerce?
     
  15. Jusquiame

    Jusquiame Membre

    Inscrit:
    29 Septembre 2014
    Messages:
    31
    J'aime reçus:
    13
    Petites infos complémentaires ;)

    Les avantages du Bacillus thuringiensis:
    - c'est que c'est "relativement" sélectif : ça ne tue que certaines espèces de chenilles mais pas toutes (pas les Tenthrèdes, par exemple ;)),
    - ce n'est pas toxique pour l'homme et peut donc être utilisé pour traiter des plantes alimentaires
    - ça ne tue pas les abeilles
    - ça ne pollue pas (au sens chimique du terme)
    Les désavantages:
    - il faut être certain de bien déterminer l'envahisseur, pour ne pas pulvériser inutilement car le produit ne se conserve pas très longtemps une fois le paquet ouvert
    - il faut traiter dès le tout début de l'envahissement (ça a l'air de mieux fonctionner sur les jeunes chenilles que sur les plus âgées)
    - le produit n’agit pas par contact, ce qui implique que les parties vertes nouvellement formées ne sont pas touchées et qu’il y a lieu de retraiter ces parties, ainsi qu’après une pluie.
    - il existe déjà des résistances de la part des chenilles : "Les chenilles qui sont déjà résistantes au Bt-k (Bacillus thuringiensis kurstaki) sont bien contrôlées par le Xentari® (Bta) grâce au profil toxicologique totalement différent de la souche aizawai."

    Voici ce que j'ai trouvé comme marques de produits agréés en Belgique :
    XENTARI WG 54% BACILLUS THURINGIENSIS ssp. aizawai
    TUREX WG 50% BACILLUS THURINGIENSIS ssp. aizawai
    DIPEL DF 54% BACILLUS THURINGIENSIS ssp. kurstaki
    Il s'agit des Bacillus des sous-espèces aizawai ou kurstaki (voir le tableau que j'ai posté ci-dessus pour les insectes ciblés).

    Le Xentari se vend chez Biobest (http://www.biobestgroup.com/fr/biob...eurs-4459/biopesticides-4481/xentari-wg-4761/), apparemment. Les autres, j'ai pas trouvé (pas trop cherché non plus... :p). Si jamais tu en trouves ailleurs, je suis intéressée de savoir où. Vu les restrictions de plus en plus importantes sur les pesticides et autres (et je trouve que c'est un bien), je ne serais pas étonnée de voir la gamme des produits bios s'étendre en grandes surfaces.
     
    Scyane apprécie ceci.

Partager cette page