La rotation des cultures au potager

Discussion dans 'Potager et plantes aromatiques' créé par darco1320, 8 Mars 2013.

  1. darco1320

    darco1320 Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    460
    J'aime reçus:
    147
    Étant occupé à faire le plan de mon potager pour sa 2e année (j'ai planté n'importe comment l'année passée, en retourant le terrain au fur et à mesure que je voulais mettre quelque chose --> à ne pas faire :die:), j'ai fait quelques fouilles dans mes bouquins et sur internet au sujet de la rotation des cultures. Résulats : on ne trouve pas 2 fois exactement la même info :confused:

    J'ai donc essayé d'en dégager les grands principes:

    • Pourquoi ?
    Pour ne pas épuiser le sol et pour éviter la propagation de maladies
    • Comment ?
    En ne plantant pas deux années de suite les mêmes plantes aux mêmes endroits. Certaines plantes peuvent revenir sur la parcelle 2 ans après, pour d'autres il faut attendre 4-5 ans ou plus.

    Jusque ici, c'est très simple, mais c'est maintenant que ça se complique.

    On peut prévoir une rotation sur base de différents critères :
    • La famille botanique
    • le fait que la plante soit plus ou moins gourmande en nutriments
    • Par catégorie de légumes (feuilles, racines, fruits, bulbes, graines, ...)
    Ensuite, on peut aussi prévoir des rotations sur 3-4-5 ans, ou plus.

    En mélangeant tout ça, on arrive à un grand nombre de possibilités, et il n'y a pas de recette magique.

    Essayons quand même d'en dégager quelques principes :

    • Les Fabacées (légumes graines ; haricot, pois, fèves, ...) se contentent de très peu de nutriments et enrichissent le sol en azote, grâce aux bactéries symbiotiques (qui fixent l'azote atmosphérique) qui se développent dans les nodosités des racines de ces plantes. Elles sont donc utilisées pour reconstituer le stock en azote d'une parcelle après une culture gourmande en azote, ou, à l'inverse, pour enrichir le sol en azote avant de telles cultures.
    • Les Solanacées (tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre) sont des plantes très gourmandes. Il convient donc de les planter dans un sol préalablement enrichi, et on ne cultivera pas 2 solanacées, même différentes, 2 années de suite sur une parcelle
    • Les Cucurbitacées (courgettes, potirons, concombres, melons, ...) sont également des plantes très gourmandes. Elles apprécieront d'être plantées sur une parcelle préalablement enrichie d'un compost frais.
    • Les légumes feuilles (plusieurs familles) sont très gourmands en azote, et suivront très bien une culture de haricots, pois, fèves, ...
      Les Cucurbitacées et Solanacées, bien que gourmandes, ne doivent pas suivre directement une culture de Fabacées, au risque d'avoir plein de belles grandes feuilles mais pas de fruits
      En résumé : azote = feuilles
    • Les Liliacées (ail, échalotte, oignons, poireaux) se contentent de sols un peu moins riches
    • Les légumes racines vont chercher leurs nutriments en profondeur, et peuvent donc aisément suivre sur une parcelle des légumes feuilles (par exemple), qui se nourrissent plus en surface.
    Sur base de toutes ces informations, la solution que je vais tenter est la suivante :

    Pour une parcelle donnée :
    Année 1 : pommes de terre hâtives (gourmandes, mais demandent beaucoup de travail de préparation du sol --> sol nickel pour les cultures suivantes --> bien en début de cycle), suivies la même année de Haricots ou pois, pour reconstituer quelque peu les réserves du sol.

    Année 2 : Légumes feuilles (gourmands en azote, donc suivent très bien les haricots)

    Année 3 : Légumes fruits (Cucurbitacées, Solanacées) après enrichissement du sol en compost.

    Année 4 : Légumes racine (moins gourmands et vont chercher leurs nutriments en profondeur)

    Année 5 : Légumes bulbes (ail, oignon, échalotte) peu exigeants (ils seraient même plus goûteux s'ils ont poussé dans un sol assez pauvre)

    Année 6 : on recommence le cycle.

    Chaque année, après les dernières récoltes, semer un engrais vert afin d'enrichir un peu le terrain (un fois grands, faucher, puis laisser en surface, et enfouir quelques semaines avant les plantations suivantes.

    Attention ce n'est sans doute pas la solution miracle et plein d'autres alternatives existent.

    J'ai aussi passé un certain temps à compiler des infos sur les espèces qui peuvent se succéder sur une parcelle, en fonction de besoins plus spécifiques, et ai aussi ajouté dans le tableau les associations positives et négatives entre plantes, de quoi se casser encore un peu plus la tête :doh: dans la planification de son potager. Je l'ajouterai ici quand jZone aura activé la fonction qui permet d'attacher des pdf :rolleyes:

    Il n'est à mon avis pas possible de respecter toutes ces "règles", mais elles peuvent aider à faire certains choix.

    Bon amusement au potager (parce que ça doit rester un amusement:cool:)
     
    lamy et wolve aiment ça.
  2. wolve

    wolve Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    371
    J'aime reçus:
    145
    bonnes idées de rotation en tout cas.

    moi, je mettrais le compost et les cucurbit en n°2 avant les légumes feuilles.

    pour l'ail, les oignons, c'est surtout qu'un sol trop riche ( et humide) provoque la pourriture, une solution est de les planter sur une butte.
     
    darco1320 apprécie ceci.
  3. darco1320

    darco1320 Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    460
    J'aime reçus:
    147
    merci pour les conseils
     
  4. Ulysse

    Ulysse Membre actif

    Inscrit:
    12 Février 2013
    Messages:
    179
    J'aime reçus:
    85
    Très bonne analyse.:)
    Il est vrai qu'il n'est pas du tout évident de trouver les bonnes cultures.:doh:
    Celles-ci dépendent beaucoup du sol, du soleil et du temps disponible.
    Tenir compte de la rotation de culture, des associations des plantes, de la lune qui monte et qui descend, qui fait des noeuds, de la lune rousse, de la météo (pluie, trop de pluie, soleil, sécheresse), des essais originaux, des légumes anciens (non périmés) et oubiés, du temps disponible après le boulot et les enfants, il faudrait presque être ingénieur pour faire son jardin:confused:. Mais n'oulions pas que nos parents l'ont fait avant nous et nos ordinateurs et que nous avons beaucoup à apprendre des anciens.:rolleyes:
    Faire un échange d'idées, de plan de culture, de calendrier est une excellente chose et ce site est fait pour çà.;)
    Merci à vous.
     
    darco1320 apprécie ceci.
  5. darco1320

    darco1320 Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    460
    J'aime reçus:
    147
    C'était bien la raison pour laquelle je partageais mon raisonnement ;), et n'hésiterai pas à revenir faire part de mes questions.

    Concernant le plan de rotation que j'avais proposé, wolve propose de mettre les cucurbitacées avant les légumes feuilles, mais j'ai le souvenir chez mon père que ses potirons dans un sol très azoté faisaient beaucoup de feuilles et peu de fleurs, ce qui n'est pas spécialement intéressant. Est-ce que cela vous est déjà arrivé, est-ce à craindre?

    Merci
     
  6. cocowana

    cocowana Petit nouveau

    Inscrit:
    17 Mars 2013
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Bonjour, j ai vu ceci chez aveve pour les rotations des cultures, cela m'a l'air pas mal...
    J essaie t apporter mon aide comme je peux car je débute dans le jardinage.
    Bon dimanche après midi http://www.magasinsaveve.be/votrepotagerencarre
     
  7. Audrey

    Audrey Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Messages:
    44
    J'aime reçus:
    26
    Salut à tous,

    Voici un petit tableau bien fait qui présente l'assolement triennal au potager :
    assolement triennal.jpg
    Il m'a été fourni par un professeur du Centre Technique Horticole de Gembloux, donc c'est une bonne base fiable ! :)
    (Pour ce qui est des vivaces, elles restent évidemment en place plusieurs années au même endroit).
    Si on décide d'incorporer des PDT à sa culture, on a alors un retour tous les 6 ans et non tous les 3 ans, c'est encore mieux ! :D
    (cfr tableau ci-dessous). assolement avec pdt.jpg
    Remarques :
    La laitue redoute le fumier frais : il faut donc la placer en fin de rotation des foliacés ou avec les racines. Idem pour les chicons et scaroles.
    Les pommes de terre aiment l'apport de fumier bien décomposé.
    Les cultures dérobées ou hors-rotation ou de succession ne rentrent pas dans le plan de rotation (ex. radis, mâche).

    Voilà... j'espère que ces quelques petits tuyaux auront pu vous aider !

    Bon dimanche à tous ! :)
     
    tatadelagrotte et lamy aiment ça.
  8. tatadelagrotte

    tatadelagrotte Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    755
    J'aime reçus:
    219
    pour un potager en carrés, faut aussi respecter la rotation, en fin de saison, on peut le melanger entièrement pourtant, non?
     
  9. darco1320

    darco1320 Membre actif

    Inscrit:
    14 Février 2013
    Messages:
    460
    J'aime reçus:
    147
    Je serais d'avis d'essayer tant que possible de respecter les principes de rotation, le résultat n'en sera que meilleur
     

Partager cette page