Terrain à l'abandon, frène génant, etc...

Discussion dans 'Tout le reste' créé par Diam, 19 Octobre 2013.

  1. Diam

    Diam Petit nouveau

    Inscrit:
    19 Octobre 2013
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Bonjour à tous !

    Nous revoici à l'automne, cette époque magnifique qui me fait détester plus que jamais le fond de mon jardin ! [​IMG]

    Petite explication : j'ai un terrain de +/- 10 ares (21m x +/- 50m de long) qui se termine par ma haie, suivie sur +/- 2m d'un vieux fossé à l'abandon, suivi de vestiges d'un muret écroulé en plaques de béton qui marquent la limite (mitoyenne) avec le fond du terrain d'une propriété qui se trouve dans la rue perpendiculaire.

    Seulement, voilà, cette maison est à l'abandon, une rénovation complète a été entamée mais est à l’arrêt depuis au moins 3-4 ans, il n'y a même plus de toit, et bien sur, le terrain est dans le même état : mélange d'herbes hautes, de grosses ronces, de petits arbres tombés, etc.

    Deux choses me dérangent particulièrement :
    - j'ai été obligé de planter ma haie devant le fossé, mais celui ci est envahi par une végétation qui provient en grande partie du terrain de mon voisin, et donc, quasi impossible à entretenir : les ronces quand elles arrivent font déjà 1.5cm de diametre, je pourrait couper toutes les semaines, les liserons envahissent tout, et plein d'autres crasses du même genre, qui passent par le muret écroulé, ou par dessus, prenant appuis sur les buissons, branches et autres qui sont de l'autre coté.

    - un frêne est planté (ou du moins, a poussé) juste derrière le muret (quoi qu'à cet endroit, il n'en reste rien) donc du coté de mon voisin ... j'ai appris en 2 ans à détester cet arbre : non seulement il n'est joli ni dans la forme ni les feuilles, mais des branches qui pendent et des rejets par dizaines (oh, tiens, des appuis pour mes amies envahissantes !) et en automne (on y arrive), des centaines, voire des milliers de feuilles quasi impossibles à ramasser...

    Bref, sans avoir pour but d'emmerder ce voisin qui semble avoir d'autres soucis (on laisse rarement une rénovation à l'abandon pour le plaisir), est ce que vous pensez que je peux forcer à entretenir le terrain, quitte à le faire en partie par moi-même une fois que le gros nettoyage aura été fait, et même forcer à faire abattre le frêne gênant (une grosse 20aine de mètres de haut) et ses dizaines de rejets (certains ont déjà 5-6m de haut, et j'en coupe chaque années) ?

    D'avance, merci pour vos conseils !
     
  2. fredolaf

    fredolaf Membre actif

    Inscrit:
    20 Mai 2013
    Messages:
    752
    J'aime reçus:
    202
    Bonjour, tu peux toujours le contacter et en discuter, sinon tu peux également aller trouver maître Binon:p qui te dira ce que tu peux faire.
    Le frêne doit être au moins à 2 mètres de distance pour pouvoir le laisser à cette hauteur.
    Tu peux également proposer au propriétaire de pulvériser un peu ses crasses.
     
  3. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 481
    J'aime reçus:
    613
    Le forcer, non évidemment, mais rien ne vous empêche de "nettoyer" chez le voisin, avec son autorisation, sur une largeur de 2 mètres à la débroussailleuse tous les 15 jours (je sais, c'est du boulot...) de façon à vous protéger.

    Pour ce frêne, j'ai déjà eu l'expérience et je faisais comme suit;
    - au printemps-début été: couper les jeunes pousses puis mettre de l'herbicide total sur les endroits coupés de l'arbre. Pour les feuilles impossibles à atteindre, pulvériser au Roundup.
    - si l'arbre est trop gros ou les branches trop hautes, pulvériser les feuilles autant que faire se peut au Round up, mais surtout "saccager" le tronc sur 20 cm sur toute la circonférence à la grosse hache et imbiber les plaies d'herbicide. Vous aurez compris que l'idée est d'empoisonner l'arbre.
    L'année suivante, les feuilles qui repousseront seront malingres et l'arbre en mauvais état. Il faudra recommencer l'opération, mais c'est à ce prix que ça marche.
    - 3ème solution (mais ce n'en est pas une): les frênes sont actuellement attaqués par un champignon qui occasionne la chalarose des frênes. On n'a pas de remède à cette maladie. Peut-être que ce champignon viendra s'installer de lui-même chez vous!
    - 4ème solution, et la plus simple: allez demander à votre voisin si vous pouvez l'abattre, quitte à lui donner le bois de chauffage. Tant qu'à faire, demandez si vous pouvez passer sur son terrain et nettoyer les 2 mètres qui sont de votre côté.
    Bon courage!
     
  4. lamy

    lamy JardiZoneur

    Inscrit:
    11 Février 2013
    Messages:
    1 481
    J'aime reçus:
    613
    EDIT: je précise que les frênes à qui j'infligeais ces traitements ne m'appartenaient pas, mais se trouvaient sur un terrain voisin de plusieurs hectares sur lequel le voisin ne venait jamais que pour chasser le sanglier à l'automne. Ces frênes me donnaient de l'ombre et gâchaient ma vue.

    Dans un environnement semi-urbain, il est clair que c'est par le dialogue que vous obtiendrez des résultats.
     

Partager cette page